Etat actuel de la livraison

Sel à dégeler

Mise à jour le 15 avr 2016 à 08:34
Produit Suivant livraison possible
Sel à dégeler dans de grands emballages
Sacs de 25 kg et 50 kg
Disponible
Sel à dégeler dans de grands emballages
Big-Bag de 1000 kg
Disponible
Sel à dégeler dans de petits emballages
Sacs de 5 kg, 10 kg et 12.5 kg
Disponible
Sel à dégeler en vrac Disponible
Paillettes de chlorure de calcium 77-80%
Sacs de 25 kg
Disponible
DEGEL-Mix 66% NaCl, 34% CaCl2
Sacs de 25 kg
Disponible

Regroupement des compétences en sel en Suisse

8 avril 2014

Les Salines Suisses du Rhin ont le plaisir de vous annoncer que les deux producteurs de sel suisses opèreront désormais sous un même toit.

Le 8 avril, le parlement cantonal vaudois a approuvé l’adhésion au concordat intercantonal sur le sel de 1973. Cela crée un espace commercial suisse uniforme pour la vente de sel.

La phase décisive du regroupement des Salines Suisses du Rhin SA et de la Saline de Bex SA est ainsi entamée. Le communiqué de presse correspondant est joint ici.

Les derniers préparatifs sont effectués alors que court le délai référendaire. A la fin du mois de mai, nous  informerons nos clients de manière détaillée sur les avantages et les ajustements en général et ceux les concernant en particulier.

C’est un plaisir de demeurer votre partenaire dans le nouveau groupe.

Remboursement à l’attention des clients de sel à dégeler des Salines Suisses du Rhin

28 février 2014

Nous avons le plaisir de vous informer que les Salines Suisses du Rhin procèdent à un remboursement à partir de 15 tonnes de sel à dégeler achetées sur l’année 2013.

Le Conseil d’administration des Salines Suisses du Rhin SA a décidé de reverser une somme totale d’un million de francs suisses aux clients pour les achats de sel à dégeler réalisés sur l’année 2013.
Il anticipe ainsi l’accord passé avec le Surveillant des prix et entré en vigueur au 1er février 2014, et tient compte de la rudesse de l’hiver 2012/2013 qui a entraîné des besoins en sel à dégeler supérieurs à la moyenne.

Un remboursement de CHF 3.– par tonne de sel à dégeler est octroyé aux clients à partir de 15 tonnes achetées.

Les Salines Suisses du Rhin « sauvent » les Jeux olympiques

24 février 2014

Préparation avec du sel d'une piste de ski à Sotchi (Dmitry Lovetsky/Associated Press)

Même les écoliers le savent : le sel permet de faire fondre la neige et la glace. En revanche, peu de gens savent qu’un sel spécifique permet de « sauver » la neige.

Grâce aux caractéristiques spécifiques du gros sel et à une performance logistique remarquable des Salines Suisses du Rhin, les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi ont pu se dérouler comme prévu.

Mais commençons par le commencement.

Lorsque l’on répand du gros sel sur de la neige, la couche supérieure fond. Cette réaction est endothermique, c’est-à-dire que la chaleur du manteau neigeux est absorbée et que la température de celui-ci baisse. La neige durcit. Cette caractéristique sert à préparer les pistes de ski avec du sel. Lorsque les températures sont au-dessus de zéro et que le soleil brille, la piste peut ainsi à nouveau geler.

C’est pourquoi, dès l’année dernière, Hans Pieren, directeur techniques de la FIS aux Jeux olympiques de Sotchi, avait indiqué aux organisateurs des Jeux qu’il fallait au moins 19 tonnes de sel pour la préparation des pistes. Malheureusement, sa recommandation n’a pas été entendue et, la semaine dernière, les réserves de sel de Sotchi étaient presque vides. Il fallut agir vite et une réunion fut organisée en urgence. On se mit en quête de ce sel spécifique, suffisamment gros pour pénétrer profondément dans la neige et durcir ainsi les couches inférieures. En vain.

C’est alors que Hans Pieren s’adressa aux Salines Suisses du Rhin. Dans le cadre d’une action secrète digne d’un film policier (même le New York Times publia un article intitulé «mountaintop Ocean’s Eleven»), 24 tonnes de gros sel ont été transportées jusqu’à l’aéroport. Un avion venant de Bulgarie fut commandé et atterrit à Zurich puis transporta le sel jusqu’à Sotchi. En Russie, les formalités douanières, d’habitude si longues, furent exécutées en un temps record.

Environ 24 heures après la réunion d’urgence de Sotchi, les premières pistes pouvaient être préparées avec le sel suisse. Pour tous les participants des Salines Suisses du Rhin, en particulier pour Marcel Plattner (Key Account Manager), qui géra les opérations, ce fut une commande très spéciale. Elle a permis, d’une part, de montrer que même dans les situations extrêmes, la logistique fonctionne parfaitement, et d’autre part, de se sentir un peu comme les « sauveurs des Jeux olympiques ».

Article du NY Times: Lien